Enseignement Supérieure : la grève du SECES continue

 


À l’Université d’Antananarivo, la situation entre les autorités et le Syndicat des enseignants-chercheurs et des chercheurs enseignants ne s’améliore pas et qui mène à une possibilité de grève illimitée.

Une menace a été relevée de la part du SECES, car s’ils ne recevront pas aucune solution efficace proposée par les autorités d’ici et quelques jours. Les membres vont organiser une grève illimitée.

La semaine dernière, une rencontre a été effectuée avec la ministre de l’Enseignent supérieur et de la recherche scientifique, le professeur Elia Bétrice Assoumacou . Le sujet sur l’évolution du dossier concernant le projet de loi sur l’autonomie des universités a été discuté, mais cette dernière n’a pas donné un résultat évolutif. Vendredi dernier, le SECES a continué la rencontre avec le Haut conseil pour la défense de l’Etat de droit de la démocratie, mais l’équipe ne semble toujours pas avoir des résultats efficaces qu’ils veulent en ce moment.

Le SECES reste tenace face à la situation, car leurs revendications, liées au projet de la loi, vont aussi avec les retards répétitifs du paiement des salaires. Ils ont ainsi annoncé la possibilité d’une grève illimitée d’ici et quelques jours.  

Image: Université d'Antananarivo 

Enregistrer un commentaire

Plus récente Plus ancienne

Formulaire de contact